Logo
 

Accueil

5 juil 2011 | Samir Saliba | | 3 Commentaires

Le massage-bien-être s’inscrit dans le service à la personne, il vise à une meilleure hygiène de vie, à la tranquillité du corps et de l’esprit, à l’équilibre global et à l’épanouissement personnel dans une unité retrouvée.

Cette tradition universelle appartient à tout citoyen mais se doit d’être encadrée lorsqu’elle est dispensée contre rétribution par des professionnels. Depuis une trentaine d’années, des praticiens en massages-bien-être, formés dans des écoles spécialisées, répondent à un besoin sociétal avec compétence, éthique et générosité.

L’art du massage-bien-être, qui est le nôtre, se suffit à lui-même et ne relève en aucun cas du massage médical ou de la gymnastique médicale exclusivement exercés à des fins thérapeutiques par les masseurs-kinésithérapeutes, tels que définis par l’article R43221-3 du Code de la Santé Publique.

Cette action a déjà atteint un premier objectif : celui d’avoir largement mobilisé bon nombre de citoyens et de responsables au niveau national pour la reconnaissance des massages-bien-être.

Cette forte mobilisation doit se poursuivre.
A un moment où la Fédération Française de Massages-Bien-Être rassemble et concentre l’ensemble de ses moyens pour faire valoir une juste reconnaissance de ce métier auprès des pouvoirs publics, votre soutien est un encouragement significatif quant à l’intérêt et à la légitimité de cette activité.

Parlez en à vos proches, à vos amis, à vos connaissances et encouragez-les à nous rejoindre dans cette action en signant la pétition « AGIR.. Massages-bien-être » !

Pour plus d’informations : www.ffmbe.fr

4 Place Louis Armand
Tour de l’Horloge
75603 PARIS CEDEX 12

NOTRE MISSION

Réunir au sein d’une fédération professionnelle des praticiens et des centres de formation agréés pour soutenir la dynamique des massages-bien-être en France et œuvrer pour une juste reconnaissance de ce métier.

Depuis 2004, la FFMBE cherche à constituer un pôle professionnel incontournable et à se positionner comme interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics, des institutions et des médias. La FFMBE se donne les moyens d’être un garant légitime de la qualité de la formation, de la compétence, du sérieux de ses membres et s’attache à offrir au public une information claire et rassurante.

Nous sommes reconnaissants envers Yves MICHEL d’avoir co-initié cette action avec la FFMBE dès 2009. Nous lui exprimons ici nos remerciements pour sa participation active à ce site lors de sa création.


Signer la pétition

Signer la pétition

Agenda

juin 2016
L Ma Me J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930EC

S'abonner aux news


3 commentaires pour “Accueil”

  1. RIANÇO dit :

    L’histoire nous rappelle que certains droits ne datent pas de bien loin. Il suffit de remonter au régime de Vichy pour voir peu à peu la disparition d’herboristerie et autres pratiques. La législation a été mise en place pour les médecins, masseurs-kinésithérapeutes avec des protections et des mains mises pour un confort des professions citées. La psychologie est toute jeune aussi…il y a 25 ans…elle n’était pas reconnue. L’ostéopathie émerge aussi. Le massage bien-être pourrait avoir sa place. La vision occidentale ne lui accorderait pas un titre thérapeutique, mais une action complémentaire dans la prévention (primaire). Les personnes blessées, en phase de rééducation ou autres ne seraient pas concernées, ce sont les patients des kinésithérapeutes. A chaque période historique il y a toujours eu des choses de ce type. Dans une vieille époque…dire que la Terre était ronde, c’était être à côté de la vérité. Tous ensembles…chacun à sa place..il y a des choses à faire. En Belgique, nos voisins proches, des médecins prescrivent des séances de massage bien-être pour une migraine. Ils déterminent un nombre. Avant de distribuer des cachets. Il n’y a pas de lutte entre nous tous. La nature humaine a toujours ses défauts malheureusement. Le massage bien-être mérite sa reconnaissance. La nature lui accorde déjà”RIANÇO

  2. FRIAND dit :

    Le massage bien être est en fait un droit ancestral issu des médecines traditionnelles et millénaires indiennes, japonaise, chinoise, etc.; appartenant à tous les citoyens du Monde. L’art du toucher agissant sur le corps et l’esprit, apporte la douceur et le bien être. Il est donc à distinguer des massages thérapeutiques exercés par les kinésithérapeutes. Pour se faire il serait peut urgent que le législateur lui accorde la reconnaissance qu’il mérite en le définissant par un article règlementaire la profession de « masseur bien être », inséré dans le Code de la Santé Publique. Tout le monde y trouverait son compte et notamment la Sécurité Sociale à qui par exemple ‘le mal du siècle » nommé « Stress » coute très cher.

  3. ALSIBAÏ dit :

    En tant que médecin j’avoue ne pas percevoir de raison scientifique, ou juste objective, ou ne faisant même appel qu’au bon sens, qui pousserait à faire l’amalgame entre les massages des masseurs-kinésithérapeutes et les massages-bien-être.
    Sur le plan de leur objectif, de leur technique ou de leur mode d’exercice, ces pratiques se différencient largement.
    La cohabitation de ces massages au caractère si distinct ne devrait même pas créer de débat !
    Si l’enjeu des revendications n’en est que la mane financière, gageons que la polémique s’épuise rapidement faute d’argument !

Laisser un commentaire